top of page
#NDQ.png

Mon blog

Pegasus mon … amour !




Je rêve. Je rêve que ce que nous reproche Amnesty Internationale sur la captation d’informations de toutes sortes par nos services de renseignement soit vrai. Je serais davantage ravi si ce que viennent de colporter les 17 médias membres du groupement Forbidden stories soit en-deçà de la réalité. Qu ‘ils continuent à nous prêter des performances encore plus rocambolesques ! On ne prête qu’aux riches et la performance est le fait des meilleurs.

J’utilise le conditionnel, le seul temps permis du fait de l’incertitude pesant sur la véracité des informations d’espionnage qui serait initié par le Maroc. Je redoute que ce dont on nous accuse ne soit pas avéré vrai à ce jour et ne risquerait jamais de l’être. Je ne serais que fier que mon pays atteigne un niveau de sophistication avancé pour sa défense. Que le Maroc maîtrise une des armes de guerre de demain ne peut que me réjouir.

La guerre cybernétique est déjà une réalité. États Unis, Chine, Russie, Israël et accessoirement l’Europe se risquent au quotidien dans ce jeu sournois et diabolique, mais qui a l’avantage de remiser l’arme nucléaire avec les gadgets de l’histoire. Je serais parfaitement d’accord que mon pays joue dans la cour des Grands, comme un…Grand qui utilise les mêmes armes que les … Grands.


Comme des vierges effarouchées, certains vont nous bassiner avec l’immoralité du procédé pour sa non-conformité avec les droits de l’homme. Il faut rappeler à ces pharisiens des temps modernes que ce qui est immoral c’est bien la guerre. Une arme de guerre n’est ni morale ni immorale. Utilisée pour semer mort et dévastation, ou pour assujettir des humains, elle est plus que immorale, elle est criminelle. Mais allez-vous la qualifier comme telle si elle vous aide à vous défendre ?


Vivement que le Maroc soit réellement en possession de cet arme pour faire taire nos détracteurs. Nos turbulents voisins redouteront plus cette arme que la péripétie kabyle.

Alors Pegasus chéri, si tu existes réellement, sache que les Marocains vont … t’aimer !


Abdelahad Idrissi Kaitouni.

Posts récents

Voir tout
bottom of page