top of page
#NDQ.png

Mon blog

« Panama papers », ou la « false flag attack » !



Pour qui roule l’ICIJ ?


Dès l’éclatement du buzz « Panama papers », je me suis fendu d’un commentaire disant en substance : « C'est scandaleux et révoltant de voir comment les "grands" de ce monde usent et abusent de leur pouvoir pour continuer à s'enrichir en recourant à des procédures suspectes. Mais il est tout aussi nauséeux d'applaudir les "prouesses" toutes aussi suspectes de ces médias qui s'érigent en procureurs, juges, moralistes..., pour condamner certains et épargner d'autres. Je veux bien condamner tous qui se livrent à ces déplorables "cachoteries", mais ce faisant, je tresse à mon corps défendant des couronnes à des médias qui ne recherchent des vérités que pour mieux les instrumentaliser ».


Je me contenterai bien de ce commentaire, mais après avoir vu et revu l’émission « cash investigation » de France 2, j’ai ressenti comme une frustration. Non pas que l’émission n’était pas de qualité, bien au contraire c’est fait avec beaucoup de professionnalisme, mais c’est la ligne éditoriale totalement biaisée de ce programme qui fait mal.


L’appellation « Panama papers » cherche à focaliser la source du mal sur le Panama et quelques autres vagues îles des Caraïbes ou du Pacifique. Cependant le Delaware est à peine mentionné alors que cet état est aujourd’hui, de loin le plus important paradis fiscal au monde. Toutes les grandes multinationales y sont domiciliées. Apple, Google, MacDonald, Amazone… (par exemple, cette dernière a payé au titre de 2013 un million de £ au fisc britannique alors qu’elle a réalisé un chiffre d’affaires de plus de 2 milliards).


Récemment, le directeur général de la Rothschild & Co., Andrew Penney, appelait les riches à éviter de payer des impôts. Son message est clair : « Vous pouvez aider vos clients à transférer leur fortune aux États-Unis en toute sécurité, “tax free” et à l’abri de leurs gouvernements. Certains nous appellent déjà la “nouvelle Suisse” ».


Mais s’attaquer au Delaware c’est se dresser un peu contre les USA. Est-ce que l’Europe vieillissante accepte de se laisser siphonner par les multinationales américaines sans réagir ?


Que dire aussi sur l’attitude des principaux médias américains comme le New York Times, CNN, FOX, qui ont refusé de s‘associer à l’opération ? Y avait-il un risque qu’une enquête rondement menée finisse par éclabousser leur pays ? Je crois tout simplement qu’ils ne voulaient pas cautionner ce qu’ils appellent « False flag attack », qu’on peut traduire par attaque sous fausse bannière. Autrement dit le but avoué n’est pas celui annoncé.


Que dire aussi de l’absence de toute référence à Israël dans cette émission de plus deux heures ? Pourtant il est notoire que quotidiennement, à partir de ce pays des arnaques à grande échelle sont organisées sur Internet pour soutirer leur épargne à beaucoup d’Européens. Rien qu’au titre de l’année 2015, ces derniers ont placé 4 milliards d’Euros dans des fonds israéliens qui disparaissent du jour au lendemain sans laisser d’adresse.


Il est notoire aussi qu’Israël est devenu le refuge de tous les délinquants financiers de la planète, avec toute la panoplie de sociétés écrans en tout genre. Pas un mot donc sur Israël de peur de se voir taxer d’antisémite ?


Aucune mention non plus dans l’émission de la Hollande en tant que paradis fiscal et plaque tournante de fraudes visant ses partenaires européens (e.g. fraude sur la viande entre autres).

On ne va pas faire injure à l’intelligence des membres de l’ICIJ. C’est sûrement de grands professionnels aux services de « grandes causes ». Ils jurent, la main sur le cœur que le but est de dénoncer les fraudeurs qui recourent au subterfuge des sociétés offshore pour échapper au fisc. Très juste ! Mais alors pourquoi mettre en exergue des Qataris, des Emiratis ou autres Saoudiens. Chez eux le taux d’imposition est zéro. En allant dans des paradis fiscaux ils ne cherchent donc pas à faire de l’évasion fiscale.


Même chose pour le Roi du Maroc. Alors que ses sociétés sont soumises à des contrôles fiscaux régulièrement, lui, en tant que personne, est de par la loi marocaine, exempté de toute forme d’imposition. Donc si son secrétaire particulier a opté pour des sociétés offshore au Panama, c’est pour tout autre raison que la fraude fiscale.


C’est déconcertant de mettre dans le même panier les fraudeurs véritables avec ceux qui ne sont soumis à aucun impôt. Mais quelle saveur aurait eu l’enquête sans mettre dans la charrette des Arabes et/ou des Musulmans ? On peut admettre que l’ICIJ* a juste cédé à la mode d’aujourd’hui qui consiste à jeter en pâture l’Islam, comme on peut redouter que le but ultime et inavoué sert des intérêts peu reluisants. Là, j’arrête pour qu’on ne me jette pas la figure que je crois à la théorie du complot.


Quoiqu’il en soit, je répète sans ambiguïté que l’enquête est de qualité et menée avec brio. Mais cela n’exonère en rien la présentation toute tendancieuse qui en a été faite.


_____________________________________________________


* Qui a financé l’enquête ? Sur le site, dans la rubrique « Our Supporters » on trouve parmi les bienfaiteurs la OCCRP, soit « The Organized Crime and Corruption Reporting Project », qui se veut un réseau de journalistes d’investigation à travers l’Europe de l’Est et l’Asie centrale. Mais on trouve aussi la Open Society Foundation, de monsieur George Soros.


Abdelahad Idrissi Kaitouni.



#panamapapers #panama #papers #ICIJ #pouvoir #richesse #scandaleux #medias #juges #procureurs #moralistes #prouesses #france2 #cashinvestigation #fisc #ligne #editoriale #emission #caraibes #oacifique #iles #delawere #etat #apple #google #macdonald #amazon #paradis #fiscal #paradisfiscal #rothschild #andrewpenney #riches #impots #taxfree #complot #gouvernements #nouvellesuisse #suisse #USA #europe #multinationales #americaines #newyorktime #CNN #FOX #falseflagattack #false #flag #attack #pays #enquetes #reference #israel #deliquants #financiers #planete #fonds #israeliens #americains #societes #ecrans #antisemite #fraudes #fraudesfiscales #fiscales #fraudeurs #offshore #qataris #emiratis #saoudiens #taux #imposition #zero #evasion #fiscale #roi #maroc #exemption #arabes #theorie #pature #but #presentation #tendancieuse #francetv

Comentarios


bottom of page