top of page
#NDQ.png

Mon blog

Pour quelques milligrammes de plus !

Dernière mise à jour : 26 sept. 2022




La guerre du Cadmium aura-t-elle lieu ? Que vient faire ce métal dans les relations franco-marocaines ? Comme tous les métaux lourds, il peut, à fortes doses être très toxique pour la santé. Cet inconvénient pain béni pour la France qui se saisit de ce détail , oh combien important, pour empoisonner la vie aux Marocains, et leur mener une guerre larvée.


Qu’est-ce que le Cadmium ? L’élément 48 du Tableau de Mendeleïev, appartient à la famille des métaux lourds qui ont de nombreuses utilités, à l’instar d’autres métaux de sa catégorie comme le Zinc ou le Plomb. Mais parfois ces métaux peuvent être très toxiques. La toxicité du Plomb sur la santé est connue du grand public, celle du Cadmium n’est connue que des médecins et de certains spécialistes. Pourtant, une diffusion importante de cet élément dans le corps humain conduit à une grande fragilisation des os et à de graves insuffisances rénales. Ce sont des conséquences suffisamment dangereuses pour traquer le Cadmium là où il se niche !


Malheureusement pour le Maroc, le Cadmium se niche dans ses phosphates, lesquels phosphates contiennent une teneur en Cadmium de quelques milligrammes de plus que les phosphates russes. Voilà la trouvaille mirifique pour l’Elysée qui va en faire une arme redoutable pour fragiliser le Maroc ! La belle aubaine pour Macron qui rêve de faire payer cher à notre pays nos velléités d’indépendance. Il semble oublier un instant que son pays est en guerre contre la Russie par Ukraine interposée, et il semble oublier aussi que son pays s’apprête à vivre un rude hiver à cause de cette même Russie.


En fait Macron n’oublie rien, il a juste des priorités. Sa priorité absolue aujourd’hui est de casser le Maroc. Comme nous faire la guerre à la traditionnelle devient obsolète, il lui reste l’alternative d’étouffer notre économie, une économie qui s’est spectaculairement redressée ces deux dernières décennies au point de commencer à déranger sérieusement l’Élysée.

Pour cela la France cherche à tarir les deux principales ressources du Maroc : les transferts des travailleurs marocains à l’étranger, et les revenus des phosphates. Ces deux activités représentent pas loin de 20% de notre PIB.


Dans une précédente chronique en date du 27 juin 2022 (https://www.nouveaudonquichotte.com/post/ndq-rien-ne-va-plus-avec-la-france) j’ai montré comment la France s’y prend pour entraver les transferts de fonds vers le Maroc. Dans la présente chronique il s’agit de mettre sous éclairage les entourloupes macroniennes pour bloquer nos exportations de phosphates.


Ce sont six millions de tonnes qui sont exportées vers l’Europe annuellement. Jusqu’à présent la teneur en Cadmium n’a jamais constitué un problème. Les industriels les plus exigeants, en Allemagne notamment, procèdent souvent à des traitements appropriés pour la réduire, ou du moins pour en atténuer les effets.


Ces derniers temps, l’Administration française s’agite dans les instances européennes pour obtenir le blocage des importations des phosphates qui dépassent une certaine seuil de teneur en Cadmium. Le seuil préconisé par la France est juste en-dessous de la teneur des phosphates du Maroc. Or les seuls phosphates qui sont en deçà de ce seuil, se trouvent en Russie.


Si déjà l’Europe s’accommode difficilement de sa dépendance du gaz russe, comment pourra-t-elle se résoudre à dépendre de la Russie pour les phosphates. Situation totalement inacceptable pour l’ensemble des européens, sauf apparemment pour Macron donc la vindicte contre le Maroc est visiblement plus prégnante.


Plus que de l’incompréhension, c’est la sidération : la France de Macron semble renoncer à jouer dans la cour des grands, pour aller traquer un modeste, mais néanmoins dynamique et vigoureux adversaire. Pauvre Macron !


Abdelahad Idrissi Kaitouni.

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page