top of page
#NDQ.png

Mon blog

Ma mère, une Femme heureuse ?



Oui, heureuse elle l’était en tant que Femme, cela va sans dire.


Née il y a un siècle, elle a connu le destin de ses contemporaines, pas d’école, pas de métier etc … . Sauf qu’elle a vécu dans un environnement qui lui a permis de s’épanouir et de s’accomplir. Elle a orienté et décidé de sa vie comme elle le souhaitait, elle a régenté sa famille avec maestria, avec toutefois la complicité bienveillante de toute la gente masculine, à commencer par son mari et l’approbation de tous les mâles de la famille. Son bonheur était virale et beau à voir.


Pourtant elle était consciente, en agissant comme elle le faisait, que ce n’était pas des droits qu’elle exerçait. Elle n’avait de droit que ce que son mari et son milieu ont bien voulu lui conférer. Je ne me risquerai pas de saupoudrer ce récit d’eau de rose en évoquant l’amour qui a existé ou a pu exister entre mes parents.


Je préfère dire que ce formidable vécu de ma mère résulte d’une culture profondément ancrée dans mon milieu social où la Femme est profondément adulée et vénérée.


Ceci dit, je reste toujours en quête de la corrélation entre l’étendu des droits et le bonheur à en tirer. A croire que les êtres exceptionnels sont ceux qui arrivent à s’épanouir avec un minimum de … liberté !


Ce que l’histoire de ma mère ne dit pas : quel aurait été son bonheur, en dehors de la sphère familiale, si par exemple elle a eu à affronter le monde du travail ou toute autre activité régie par des règles autres que familiales.



Abdelahad Idrissi Kaitouni.

10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page