top of page
#NDQ.png

Mon blog

... Hé, oui quarante sept ans ...



Je n’ai pas d’âge à quoi bon alors fêter un anniversaire

Est-ce si important de compter les ans est-ce si nécessaire

Suis-je venu au monde en poussant un cri à ma naissance

Ou est-ce le jour béni où toi et moi avons fait connaissance


Bien avant ce jour je rêvais de toi l’être délicat lascif et folâtre

Ta vaine pudeur laissait deviner le secret de ton corps d’albâtre

Ardent et pur que je caressais en songes qui durent et qui durent

Pour entretenir ma flamme je les nourris de mes pensées impures


J’aime tant ma solitude j’y trouve la plénitude de ta compagnie

Où tu te livres nue sans retenue ravissant mes jours et mes nuits

Tu y es habillée d’un mince voile que déchire mes pensées osées

Ma solitude est ma volupté qui ne me suggère rien que de l’insensé


Solitude heureuse rassurante sur la vie subliminale qu’est l’éternité

De m’avoir offert une vie pleine de bonté de beauté et de générosité

Je m’entraîne chaque jour dans l’exercice de ma solitude ici-bas

Pour que ta présence perdure et m’accompagne dans l’au-delà


Un Elfe surgi de nulle part voulait me fait la leçon et m’apostrophe

La solitude dit-il c’est être avec soi-même sinon c’est la catastrophe

Ne se doute-t-il pas que nous sommes un et que tu es moi-même

Jusqu’à mon miroir qui me renvoie ton image et là je nous dit je t’aime


Abdelahad Idrissi Kaitouni.


Posts récents

Voir tout
bottom of page