top of page
#NDQ.png

Mon blog

5G, entre l’émerveillement et le cauchemar.



On a vu en première partie de cette chronique que, comme dans le cas de toute innovation, la 5G suscite des craintes sur le plan sanitaire du fait d’une présumée nocivité des gammes de fréquences utilisées sur le corps humain. Comme il a été dit, à ce jour, aucune preuve formelle n’a été établie. Mais, maintenant, de plus en plus les critiques s’orientent davantage vers les conséquences d’une utilisation frénétique et irraisonnée des gigantesques potentialités de la 5G.


Il est vrai que les applications qui accompagneront le développement de la 5G donnent le vertige tant les transformations attendues dans notre quotidien sont effarantes pour ne dire effrayantes. Le monde qui se profile n’aura rien à voir avec celui d’aujourd’hui. Certains vont jusqu’à dire que l’homme de demain, pour assimiler et vivre avec la 5G, sera totalement différent de ce que nous sommes. Car nos capacités intellectuelles, (comme la capacité de mémoire avec le Big Data, la vitesse de calcul, l’Intelligence artificielle) seront démultipliées dans des proportions encore jamais imaginées.


Pour être plus explicite, et sans tomber dans la technicité pure, signalons juste qu’avec la 5G nous allons changer toutes nos échelles de perception du monde, grâce à la multiplication par un facteur 100 de certaines performances des technologies qui nous sont familières. Le mot qui revient fréquemment pour parler de la 5G, c’est «hyper-connectivités».


En effet avec la 5G le monde sera connecté à un point qu’on a peine à imaginer. D’abord la connexion entre objets deviendra la règle générale, car les objets se transformeront en véritable capteurs dont les signaux seront acheminés instantanément là où il faut grâce à la 5G. On voit déjà aujourd’hui, qu’une simple montre de poignée devient un véritable micro cabinet médical ambulant, puisque cet objet quasi insignifiant, la montre, permet de vous faire un électrocardiogramme, de mesurer votre taux d’oxygène dans le sang, de relever votre rythme cardiaque etc...Quelle quiétude de savoir que votre santé est bien surveillée grâce à la récupération de ces données qui, combinées à tant d’autres comme la tension artérielle, le taux de glycémie ou d’acétone, votre poids, que sais-je, vont permettre à la 5G de les capter et de les déposer dans le serveur de votre médecin ou de votre hôpital ! La médecine de demain sera dans l’anticipation, et la 5G facilitera cette anticipation.


La 5G va impacter la quasi totalité des activités humaines, et il serait fastidieux de les citer toutes. Le processus risquerait de s’accélérer puisque certains changements ont commencé à voir le jour avec les systèmes actuels, pourtant moins performants. On peut citer entre autres les expériences menées avec succès comme le pilotage des voitures sans chauffeur. La vitesse de collecte des innombrables données environnants le véhicule va conférer une sécurité inégalée à la conduite automatique.


À ce stade du texte, on est tenté de penser que la 5G est la solution miracle à la plupart des problèmes de l’homme. Mais ... car il y a un mais, à toute invention de l’homme il y a nécessairement un côté négatif qui peut dans certains cas revêtir une dangerosité certaine. La 5G n’échappe pas à cette règle.


Un peu partout des voix s’élèvent pour mettre en garde contre la menace réelle sur nos libertés. L’homme ne peut plus échapper au flicage systématique de ses faits et gestes, car là où il passe il ne laisse pas une trace, mais une multitude de traces que la 5G est en mesure d’acheminer là où il faut et malheureusement parfois là où il ne faut pas. Dans la rue impossible désormais de passer incognito : entre les caméras de surveillance et les systèmes de reconnaissance faciale, la 5G a vite fait de vous trahir. La dématérialisation de l’argent conduit à une utilisation intensive des cartes bancaires qui sont autant de traces qui trahissent vos besoins et aussi vos goûts. Même chez vous, vous êtes sous le regard implacable de Big Brother : il voit ce qu’il y a dans votre frigo, vos achats sur internet, le programme de TV que vous regardez, le temps passé dans chaque pièce, la durée de votre sommeil. Aucune détail de votre vie n’échappera au regard scrutateur de Big Brother, ce monstre qui saura vous dépouiller de toute intimité.


Si vous vivez avec des objets connectés, dites adieu à toute vie privée. D’ailleurs les ados ont anticipé cette violation de l’intimité et se livrent à un exhibitionnisme coupable et même parfois à un étalage obscène de leur vie privée sur les réseaux sociaux. S’il est une chose que l’homme a toujours cherché à préserver, c’est son intimité. La 5G avec les autres technologies va l’en dépouillé !


Les machines apprenantes promises par l’Intelligence artificielle vont pouvoir analyser vos comportements à partir de vos données collectées et acheminées par la 5G vers ces machines. Chaque nouvelle donnée viendra alimenter les algorithmes des machines pour davantage affiner la connaissance de vos comportements et partant votre personnalité. Et pourquoi pas, dans un avenir lointain, le fond de votre pensée. Bonjour les cauchemars !


Les «intellectuels Facebookiens» ont vite fait de relier le coronavirus à la 5G. Ils partent du principe que certains vaccins retiennent comme adjuvant l’aluminium, un conducteur qui serait comme tel détectable, donc traçable grâce à la 5G. Ils n’apportent aucun fondement scientifique à cette assertion, ils ne font là qu’additionner les deux peurs, celle du coronavirus et de la 5G.


Il me semble qu’ils confondent les vaccins avec les puces dites RFID (IDentification par Radio Fréquences) qui, elles, s’apprêtent bien au traçage précis et systématique de toutes nos activités, puisque sur moins d’un centimètre carré vous pouvez avoir votre carte d’identité, votre passeport, votre permis, vos cartes bancaires, votre carnet de santé etc...etc... Une masse de données considérable sur une puce ultra miniaturisée qu’un simple tatoueur de coin de rue peut placer sous votre peau. Là, la 5G , en bon vaguemestre va transmettre toutes ces données vers des centres de traitement où vous apparaissez dans la splendeur de votre nudité.


L’éthique est malmenée, prise en otage et la morale est totalement bafouée ! Que faire ? Faut-il pour autant stopper le développement de la 5G, interdir ou restreindre son usage ? Je ne joindrai jamais ma voix aux concerts des sceptiques qui se dressent d’une manière manichéenne face aux progrès humains, fussent-ils des progrès à risques. Pourquoi ?


J’ai publié, il y a quelques temps une chronique où je défendais la réhabilitation du cannabis au Maroc ( https://bit.ly/2Jw7AAv ), arguant du fait que la dangerosité ne provient pas du produit lui-même mais de l’usage qui en est fait. Preuve en est que dans de nombreux pays le cannabis est aujourd’hui en vente libre.


La même démarche intellectuelle doit présider à tout usage de la 5G. Ce n’est pas tant sa dangerosité évidente, réelle qu’il faut craindre, mais bien son utilisation débridée et incontrôlée.


La complexification de la vie humaine va crescendo et augmente au fur et à mesure des progrès. Comme aucun progrès n’est neutre sur les plans sanitaire, psychologique, social ou morale, il est indispensable d’ériger des garde-fous pour ne tirer que le meilleur de ces progrès. On le fait déjà dans le domaine de la génétique où des comités d’éthique veillent pour que des apprentis-sorciers ne viennent pas dénaturer l’espèce humaine. Il doit en être de même pour la 5G, et la technologie en général, qui doit se doter de comités d’éthique comparables pour veiller à ce qu’aucun apprenti-dictateur ne viennent tirer avantage des possibilités de la 5G pour prendre le contrôle de vos libertés.


Aucun progrès ne peut être rejeté sous prétexte qu’il pourrait constituer un danger pour l’homme. C’est de l’usage qu’il va falloir tirer le meilleur du progrès, et c’est dans l’usage que réside en fait le véritable progrès.


En résumé, ceux qui se sont émerveillés et s’émerveillent par ce que nous offre la technologie aujourd’hui, devront se pincer très fort demain pour qu’ils ne s’imaginent pas que l’offre 5G est juste du rêve. Un rêve qui miroite le merveilleux certes, mais qui peut à chaque instant basculer dans le cauchemar. Sauf qu’avec un bon usage le rêve va perdurer.


Dites, vous avez bien un couteau dans votre cuisine ? C’est un outil très, très utile. Cependant il peut à tout moment devenir une arme redoutable. Est-ce à cause d’un couteau dans votre cuisine que vous allez faire des cauchemars ?



Abdelahad Idrissi Kaitouni.




P.S : Je mets ce paragraphe en post scriptum , car il n’a pas sa place dans le corps du texte. C’est juste pour dire combien je suis déconcerté par nos «intellectuels Facebookiens» qui empruntent aux médias français leurs critiques contre la 5G. Notre formatage par la pensée française est tel que nul ne relève la supercherie de ces critiques. Aux USA, la FCC recommande que les nouveaux terminaux soient compatibles 5G, en Europe, France en tête, les adjudications des fréquences 5G vont bon train, les opérateurs ont commencé à promouvoir leurs solutions 5G etc... .


Pourquoi tant d’hypocrisie dans le langage. Il s’agit de maquiller le retard de l’Occident sur la Chine au sujet de la 5G. À leur corps défendant les opérateurs accusent des retards car ils ont été contraints de ne pas traiter avec Huawei le leader incontesté du domaine.


Dès lors que l’Occident aura rattrapé son retard sur la Chine, on verra fleurir des articles dithyrambiques sur les vertus de la 5G. Avec la même hypocrisie, il faut s’attendre à ce les pourfendeurs d’aujourd’hui deviennent les thuriféraires de demain. Les nôtres suivront immanquablement.


1 Comment


Driss Idrissi
Driss Idrissi
Dec 25, 2020

Personnellement, je suis pour tous les progrès, si progrès il y a réellement. La 5G est la bienvenue, mais si la grande masse des Hommes n'a presque rien à cacher (à la 5 G) comme moi-même, il reste que le désir d'intimité des Hommes est légitime pour la simple raison de ne pas laisser penser de nous ce qu'on n'est pas en fait. Ne dit-on pas que les apparences sont trompeuses? La 5G s'en fout, elle constate et signale. On parle aussi de "mensonge blanc" en ce sens qu'il intervient pour arranger les choses lorsque "la vérité blesse"! La 5G s'en fout, elle constate et signale. Si donc ces comportements relevant d'une certaine acrobatie personnelle devait être la base de…

Like
bottom of page